Bonne Année 2022 ! Je vous adresse mes meilleurs voeux. Nathalie, créatrice de l'atelier.

Raphaëlle DVN parle de l'atelier NEHACREA !

 

A l’atelier il y a déjà eu plusieurs petits évènements associés à d’autres femmes passionnantes qui ont marqué des temps fort pour notre communauté de femmes en quêtes de sens et de bienêtre.

On se souviens notamment en 2020 du jeu concours avec la douce Lydia Vasquez de Free-Moon.fr pour lequel nous avions offert la possibilité de gagner un ensemble de 4 tisanes du cycle féminin et une boule à thé sacrée de l’atelier, afin de diffuser sein de nos communauté respectives une jolie attention pour soutenir une féminité rayonnante.

Avant cela, les boules à thé avaient également été associées à une autre façon de rayonner au féminin avec OmVeda.fr où la charmante Christelle Antonia avait annoncé à sa communauté un code promotionnel à utiliser sur l’ancienne boutique en ligne de l’atelier, afin de proposer les boules à thé au même moment de la sortie de son ebook sur l’alimentation ayurvédique en hiver.

Mais ces dernières semaines, c’est avec une joie toute particulière que l’atelier NEHACREA s’est fait connaitre sur la toile auprès d’une merveilleuse - même incroyable - communauté de femmes passionnées de couture, grâce à la pétillante Raphaëlle DVN, créatrice de contenu autour de la couture, que vous pourrez retrouver sur YouTube et Instagram.

En effet, il y a maintenant un mois que Raphaëlle a présentée les bijoux de l’atelier et notamment les boucles d’oreilles de la collection Divine Alchimie dans un charmant post sur Instagram, illustré de plusieurs photographies où les boucles d’oreilles mettent aussi bien Raphaëlle en valeur que Raphaëlle, les bijoux.

Ce type d’évènement n’arrive pas souvent au sein de l’atelier et je dirais même que d’aussi belles rencontres professionnelles non plus. C’est pourquoi j’avais envie de vous parler dans ce nouvel article de ma rencontre avec Raphaëlle, pourquoi nous nous sommes choisis pour travailler ensemble.

La couture et les bijoux de l’atelier Nehacrea

 

Pourquoi est-ce que cela fut si particulier pour l’atelier d’être représenté par Raphaëlle ?

Et bien pour commencer, ce n ‘est pas la première fois que l’atelier Nehacrea est associé à la couture.

Certains se rappelleront peut-être quelques images d’une recherche artistique que j’avais mené avec la très talentueuse costumière Claire Gollentz, Aiguille Pourpre sur Instagram, associant les perles de verre et la broderie sur textile dans le cadre de la confection d’un costume illustrant un récit de Clarissa Pinkola Estès, dans Femmes qui courent avec les loups, « La femme squelette » de 1989.

  

A l’époque Claire travaillait à l’Opéra Bastille de Paris et nous nous étions rencontrées sur un forum de couturières suite à une annonce que j’y avais déposé dans le but de rencontrer une couturière expérimentée afin de travailler ensemble sur un projet artistique.

Aujourd’hui Claire est la présidente de l’association des corsetières de France. Je ne sais pas si à cette époque elle avait imaginé cela, mais je suis très fière d’elle. Notre projet n’a pas encore vue le jour. C’est le genre d’œuvre qui évolue et se transforme dans le temps. Et c’est très bien ainsi. Il y a certains projets qui ont besoin de plus de maturité.

Ensuite, associer l’atelier et la couture n’est pas anodin pour moi personnellement en tant que créatrice car d’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été intéressée par la couture. Petite fille je m’émerveillais devant les robes des princesses Disney ou encore devant le mythique film Français Peau d’âne avec Catherine Deneuve réalisé par Jacques Demy en 1970. Je regardais souvent les défilés de haute couture aussi.

En fait, dessiner des robes était un véritable passetemps pour moi. J’ai même envisagé de devenir modéliste. En y repensant, c’est étonnant que je n’aie pas approfondit cette option finalement. Concevoir à toujours été ce qui me passionne le plus dans le fait de créer des objets et c’est toujours le cas aujourd’hui quand il s’agit de créer des bijoux. C’est pourquoi j’ai aimé partager avec vous la conception des bijoux rituel du printemps et de l’automne.

La couture est un savoir-faire qui m’a été enseigné par ma mère et ma grand-mère paternelle. L’été j’apprenais la broderie sur tambour avec ma grand-mère ainsi que tous les petits travaux d’aiguilles.

Mais c’est ma mère qui m’a initié à la couture de vêtements, d’abord en confectionnant des robes sur mesure pour mes poupées, elle m’a progressivement appris à utiliser une machine à coudre. Nous partageons toute les deux un fort attrait pour les tenues d’époques et chaque fêtes costumés à été pour nous autant d’excuses possibles pour s’amuser à créer des vêtements hors du commun.

Je me rends compte aujourd’hui à quel point ce fut un apprentissage important. Être en mesure de faire soi-même est synonyme de liberté et d’autonomie pour moi.

Mais ce n’est que très récemment que je me suis replongée dans la couture. En effet il y a quelques mois, j’ai pris la décision de me remettre à la couture dans une optique beaucoup moins théâtrale mais pratique afin de me créer une garde-robe entière de saison et sur mesure.

Lasse de la mode en prêt à porter et des vêtements mal coupés, mal taillés et de mauvaise qualité, je vois en la couture fait main aujourd’hui une opportunité de me sentir mieux dans mes vêtements et de me sentir mieux avec mon corps qui évolue au fil des années et plus en harmonie avec ma féminité, définitivement non standard.

C’est aussi l’occasion de pouvoir porter des tissus de meilleure qualité qui me correspondent davantage en termes d’épaisseur, de souplesse ou de texture. De plus je vois dans le vêtement une véritable quête identitaire. Je crois que ce que l’on porte montre aux autres qui nous sommes et ce à quoi nous aspirons, nos valeurs, notre éthique et bien plus encore. Je crois que le vêtement est un beau support d’expression et de magie personnelle.

Pour finir, les perles de verre françaises ont très longtemps été utilisées en haute couture Française dans le passé, j’ai d’ailleurs appris les bases de mon métier dans un ancien atelier de production de perles de verre qui a travaillé pour des maisons de couture prestigieuses comme celle de Coco Chanel. C’est donc une association parfaitement naturelle et une orientation que j’ai à cœur de développer.

Alors si concevoir et imaginer est depuis toujours ce qui m’attire le plus dans la réalisation d’accessoires de mode aujourd’hui je suis heureuse que mon métier de verrier puisse si régulièrement rencontrer le monde de la couture et envisager par moment la réunion de ces deux corps de métiers autour du verre et du textile.

Rencontrer Raphaëlle, m’a replongé dans cette passion pour le vêtement du quotidien. Comme je propose des bijoux pour le quotidien, j’ai trouvé que c’était une association idéale et cela m’a émue.

 

Ma rencontre avec Raphaëlle

 

Je dois dire que je suis très fan de la plateforme YouTube. Pour moi c’est une mine d’or où les gens comme vous et moi peuvent y partager leurs expériences, leurs découvertes mais aussi leurs passions et leur regard sur le monde. Pour moi c’est un espace où chacun peut valoriser ses talents et les mettre au service des autres. En tous cas c’est de cette manière que j’utilise cette plateforme, afin de découvrir et d’apprendre toujours plus de nouvelles choses et depuis quelques temps maintenant j’y partage aussi mon histoire.

Si je vous parle de cela c’est parce que c’est bien sur youtube que j’ai fait la découverte de Raphaëlle DVN.

Depuis mon emménagement dans notre nouvel appartement, j’ai retrouvé de l’espace et du temps pour me consacrer à d’autres centre d’intérêts comme l’art floral ou encore la couture. Je commençais à retrouver ce plaisir de créer pour moi et mon nouveau foyer et puis c’est en recherchant une vidéo sur la confection de bouquet champêtre que je suis tombée sur une vidéo de Raphaëlle.

J’ai trouvé ses conseils et ses explications intéressants, sans parler de son assemblage sublime car en effet Raphaëlle est aussi fleuriste de métier. A la fin de mon visionnage de cette première vidéo, j’ai reçu en suggestion une autre vidéo de bouquet de fleurs de saison, que j’ai également regardé. J’ai apprécié le décor, l’ambiance, la musique, le rythme, le ton. Intriguée, j’ai alors regardé de plus près ses autres vidéos et je me suis aperçu avec grande surprise que Raphaëlle avait une passion pour l’art floral mais également pour la couture !

J’ai dévoré avec frénésie toutes ses vidéos pendant plusieurs jours de suite et je me suis rendu compte qu’en plus d’avoir appris à modifier un patron de couture grâce à ses vidéos, ses goûts vestimentaires, sa personnalité flamboyante et douce ainsi que ses valeurs me plaisaient énormément.

J’étais conquise !

Je venais de rencontrer une merveilleuse jeune femme, créative, inspirante, féminine et élégante, qui savait exprimer sa vision des choses avec fermeté mais aussi avec légereté et une pointe d’humour. J’ai tout simplement adoré cette simplicité.

C’est ainsi que je me suis intéressée à Raphaëlle, à son parcours et à son histoire.

Nous avons échangé quelques messages puis nous nous sommes téléphoné. Raphaëlle s’est montrée très curieuse et intéressée par mon métier et après une agréable conversation, nous avons décidé de travailler ensemble, de toutes évidences nous étions sur la même longueur d’onde.

Bien entendu, j’étais ravie, j’étais aux anges que Raphaëlle m’accorde sa confiance.

Pour moi il s’agissait de trouver une personne avec qui travailler dans un respect mutuel et surtout d’avoir une véritable relation, bien que professionnelle, bienveillante et sincère.

Pour l’atelier, je souhaitais qu’il puisse être mis en valeur par un personne qui puisse apprécier le travail artisanal, le savoir-faire Français, les belles matières et les couleurs.

Raphaëlle était la bonne personne pour cela, elle-même tient beaucoup à soutenir des entreprises locales, le patrimoine français et ce retour à une vie plus sereine et équilibrée où la qualité est plus précieuse que la quantité.

Je crois que j’ai été conquise de façon générale, par sa façon de vivre sa vie de jeune femme entrepreneuse qui pourtant prend soin de son nouveau foyer. J’ai senti que la famille était un aspect important à ses yeux et cela m’a touchée, ce sont aussi des valeurs que je partage.

Voilà tout ce qui a contribué à notre rencontre et à notre collaboration cet hiver.

Notre évènement en partenariat

 

 

Suite à ces échanges, je me suis mise au travail et j’ai envoyé à Raphaëlle le modèle qu’elle avait choisi, une paire de boucles d’oreilles très féminine de la collection Divine Alchimie dans une couleur profonde mais claire, douce et neutre avec les inclusions dorées.

 

 

Raphaëlle a très vite réalisé les photographies pour présenter le bijou à sa communauté et nous avons pu annoncer notre collaboration. Pour l’occasion j’avais décidé d’offrir un code promotionnel ce qui a été très apprécié et je suis ravie d’avoir pu le faire.

 

 
 

Suite à cela, Raphaëlle a déclaré dans une story Instagram qu’elle adorait ses boucles d’oreilles, qu’elle ne les quittait plus, même pas pour dormir ! Dans une autre story elle dira également qu’elle était heureuse de pouvoir les porter en association avec ses autres bijoux sans que cela dénote mais au contraire en toute harmonie.

Depuis j’ai eu le grand plaisir de la voir porter ses boucles d’oreilles dans d’autres vidéos et circonstances. Ce qui pour moi est une grande fierté, mes bijoux sont des bijoux du quotidien et apportent une touche de raffinement en toutes circonstances. Cela me comble de joie de voir cela.

 

 

Ce fut un réel plaisir de travailler avec Raphaëlle, que mon travail soit intégrer dans cette ambiance végétale et nature qui m'est chère, d’accueillir les membres de sa communauté au sein de la mienne et de relier nos deux univers par ce biais. Je suis toujours très heureuse de faire découvrir mon métier à de nouvelles personnes, mais lorsque l’on sait que ces personnes sont d’entrée de jeu sensibles aux matières nobles et au travail bien fait cela change tout.

Personnellement j’ai beaucoup appris durant cette collaboration. C’est ce que j’appelle du travail bien fait. On en ressort grandi et vraiment c’est le plus important.

Après cette première expérience je pense que nous aurons l’occasion de vous proposer d’autres choses Raphaëlle et moi, nous avons déjà une belle idée en vue. Mais je ne peux en dire davantage pour le moment.

Et puis, cela m’a fait découvrir me monde de la couture à la maison sur la toile et depuis j’ai découvert bien d’autres couturières qui partagent leur passion et leurs « cousettes » sur YouTube. C’est même vraiment incroyable, cela m’a beaucoup encouragé à continuer mon projet de réaliser ma garde-robe fait main.

La question est maintenant, est-ce que vous aimeriez que je partage cela avec vous ?

Dîtes moi cela en commentaire, j’ai hâte de lire vos réactions.

A bientôt,

Nathalie.

 

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés